EXTRÊMOPHILE

En biologie les extrêmophiles sont des micro-organismes qui vivent dans des milieux extrêmes, mortels pour la plupart des autres organismes. Si on transpose les extrêmophiles aux êtres humains, la société moderne serait le milieu hostile dans lequel nous devrions nous adapter. Voici la réflexion à laquelle nous convie Alexandra Badea. L’être humain arrivera-il à s’acclimater dans des conditions défavorables ?

Extrêmophile relate une immersion en eaux profondes, une plongée dans les fissures de la conscience de trois individus. Dans ces portraits, remords et rêves oubliés dialoguent, l’intime et la politique interfèrent.
La dramaturgie s’articule sous forme de tableau à travers lesquels nous suivons ces trois personnages :
— Un soldat qui fait la guerre à des milliers de kilomètres de sa base via des drones
— Une scientifique qui travaille dans un labo privé à la recherche de matière première, dans le fond des océans.
— Un chef de cabinet du ministre de l’Education nationale travaillant à protéger l’image  médiatique du ministre.

Emportés par leurs conflits intérieurs et par leur solitude, chaque personnage nous livre en vrac, des bribes de pensées et des flux de paroles ; l’écriture sagace laisse des connexions se faire et se défaire sous nos yeux. Ces trois individus sont comme des machines sur les rails de la normalité, mais peu à peu ils dérapent, ils perdent pied. Quelque chose au fond d’eux résiste aux injonctions, leurs objectifs se floutent et les lignes droites bifurquent au gré de la pensée et des pulsions.

Extrêmophile est un drame brulant et effréné.

« Dans nos échanges la globalisation est une réalité de plus en plus tangible. Rêve, désir et souvenirs se présentent sur une plateforme globale, accessible à chacun ou presque, et tous soumis à une seule loi : celle du marché. »
Ces individus sont-ils pris aux pièges des enjeux néo-libéraux ? Reste-il une faille où la liberté est encore possible ? Combien de temps peut-on survivre enlisé dans des dispositifs économiques mondialisés ?

Création : mars 2019

Tout public : à partir de 14 ans

Durée : 1H20

Texte : Alexandra Badea

Mise en scène : Manuel Diaz

Interprétation : Ludovic Camdessus,

Sara Charrier

et JulienTanner

Créateur Lumière : Cyril Monteil

Scénographie et costumes : Lise Jaffé

Musicien : Manuel Diaz

Administration : Cie Nobody

REMERCIEMENTS À NOS PARTENAIRES

Théâtre Jules Julien (Toulouse), Mix'art Myrys (Toulouse), Centre d'animation Saint-Simon (Toulouse), La Brique Rouge MJC Empalot, Théâtre du Pont Neuf (Toulouse), Le Moulin de Roques (Roques sur Garonne), Centre culturel des Mazades (Toulouse) ...

LES SOUTIENS FINANCIERS

Théâtre Jules Julien (Toulouse), Mix'art Myrys (Toulouse), La Ville de Toulouse, Le Département Haute-Garonne, La Région Occitanie

© 2018 Compagnie Nobody / Licence 2-1091571 - Licence 3-1091572 / N° de Siret : 753 049 410 00032 / code APE : 9001Z Contact / Web Design : Sophie Doléans

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now